Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
valleedesgarrotxes.overblog.com

Les Garrotxes

Les patotes

Publié le 4 Janvier 2013 par Maryse Lopez in Garrotxes

Les anciens

Les anciens

Qui sont-elles et d’où viennent –elles, ces grandes poupées installées dès le Printemps dans nos villages?

On les voit dans les jardins, dans les cours, sur les terrasses, toujours souriantes, travailleuses ; accueillant les promeneurs ; tenant compagnie aux habitants et partageant leur vie de tous les jours.

Sorties de leurs boîtes de carton (elles passent l’hiver au chaud), elles reviennent avec les hirondelles, et nous rappellent, les faucheurs d’autrefois, les sages écoliers de nos écoles fermées, les bergers qui parcouraient les collines, les petits vieux se chauffant au soleil, les enfants espiègles toujours prêts à faire quelques bêtises ou encore les artisans à l’ouvrage.

Elles sont bien sympathiques, ces « patotes » on aimerait bien faire la causette avec elles, mais voilà…..il ne leur manque que la parole !

L’idée de retrouver, à travers des personnages, les habitants que nous avions connus étant plus jeunes, trottait dans la tête de quelques uns d’entre nous. Nous étions même partis en Ariège voir «  el cami dels encantas », à Benac. Nous étions revenus ...enchantés ! Mais comment faire ? Nous ne voulions ni de poupées chiffon trop proches des épouvantails, ni de mannequins de cire trop proches des « Barbies » des grands magasins.

La rencontre avec Tony a facilité notre projet. Cette artiste accomplie a façonné toutes les têtes, en s’inspirant de photos de nos Garrotxins et Garrotxines. L’art et le savoir faire, la gentillesse et la générosité ont fait le reste .

Bravo l’artiste !

Merci Tony !

Et puis, les petites mains de l’association ont fait le reste : fabriquer des bras, des jambes, coudre des vêtements les ajuster, les apprêter, créer un faucheur, un maître d’école, une lavandière, un pépé, une mémé, des danseurs….Que d’heures d’ouvrage, de rires, de moments de convivialité.

Et les voici donc, ces personnages, appelés amicalement « patotes ».

À Sansa, le meunier descend son sac de farine, il bavarde avec la meunière. À Ayguatébia, le tailleur de pierre, pique sans bruit les pierres d’angle, le sabotier ajuste les dernières galoches et la fileuse avec les foulonniers, s'attardent auprès du moulin. À Railleu le menuisier retrouve les gestes d’autrefois et les petits vieux se réchauffent toujours au soleil .

Allez leur rendre visite, et vous pourrez retrouver le savoir faire de nos aînés. Peut-être vous livreront-ils quelques secrets !

En attendant, vous pourrez découvrir l'album photos des patotes sur la page facebook vallée des Garrotxes :

travail aux champs

travail aux champs

Commenter cet article